L'hématite
:::::::::::::::::::::::::::

Etymologie : son nom vient du grec haima qui veut dire sang (ce nom lui fut donné à cause de la trace de couleur rouge sang que laisse cette pierre lorsqu'elle est frottée sur une autre pierre, et aussi parce que, lorsqu'on la taille, l'eau de refroidissement se colore en rouge).

Couleur et morphologie : L'hématite est de couleur brun-rouge, gris-noir, noir à éclat métallique. Elle est opaque, son éclat est métallique, mat et sa trace est rouge cerise.

Utilisation : L'hématite est notamment utilisée en sidérurgie : brûlé au four, le minerai de plomb est tout d'abord converti en fonte, ensuite affiné pour devenir fer ou acier.

On l'utilise aussi comme poudre à récurer, colorant . . . mais surtout en bijouterie, car elle se travaille facilement, se grave (camée), se façonne (perles et cabochons) et s'utilise aussi comme poudre à polir (appelée "rouge d'Angleterre").

Où trouve t'on cette pierre ? : Les gisements d'hématite sont très abondants : Allemagne, Suisse (région de Saint Gothard), Autriche, Espagne, Italie (Ile d'Elbe), Suède, Norvège, Grande Bretagne, Etats-unis, Canada, Australie, Brésil, Libéria, U.R.S.S. etc . . . 

 

 Au IIIe millénaire avant JC, l'hématite était une des matières utilisées par les Sumériens qui y gravaient leurs sceaux-cylindriques ; cette hématite provenait vraisemblablement des gisements du Golf Persique.

Les grecs, les Romains et les égyptiens s'en faisaient des amulettes et des bijoux.

Les artistes de la Préhistoire utilisaient l'hématite en raison de sa trace rouge ; on en retrouve dans les fresques des grottes de Lascaux (3.000 ans avant JC).

L'éclat métallique de l'hématite (pouvoir réflecteur de 17%), la faisait utiliser comme miroir dans l'Antiquité.

Au début du XIXe siècle, elle n'est presque plus utilisée, sauf par les bijoutiers qui s'en servent comme brunissoir, et par les lapidaires qui en utilisent la poudre pour polir les pierres qui taillent.

sa teinte rouge virant au noir l'a très longtemps destinée à en fabriquer des bijoux de deuil.

Par contre, vers la fin du XIXe siècle, l'hématite bénéficie d'un nouvel essor : on y grave des sceaux, on y sculpte des camées . . .

On l'utilise en abondance en bijouterie fantaisie, sous forme de boules, plaquettes, petis objets de toutes formes . . .

L'hématite de Saint-Jacques-De-Compostelle, en Espagne, qui possède un grain très fin, était très appréciée au XIXe siècle, tandis que l'hématite du Cumberland, en Grande Bretagne, était plus particulièrement utilisée par les lapidaires allemands d'Idar-Oberstein. Il faut souligner que ces deux gisements sont à présent épuisés.

Depuis la fin du XXe siècle, l'hématite de Minas-Gerais, au Brésil (beaucoup moins compacte at à texture pailletée plus ou moins fine), est utilisée soit sur place, soit à Taïwan pour réaliser des boules, perles, miniatures et petits objets divers.

Entre les deux guerres mondiales circulaient de petites billes d'hématites, présentées frauduleusement comme des perles noires.

A ce jour, l'imitation la plus fréquente d'hématite est le verre noir.

 

Si vous y croyez

En astrologie : Pour les Bélier, Scorpion, Capricorne

Pour votre bien-être : *Il s'agit d'une pierre très  concrète, qui permet d'être à l'écoute de soi-même, afin de déceler ce qui ne va pas.

*C'est aussi la pierre des médecins, avocats, psychologue, assistants sociaux, car, en développant les qualités d'écoute vis-à-vis des autres, elle permet d'absorber leurs problèmes, en les aidant à les surmonter. Elle développe aussi patience et compréhension.

*Cette pierre est très bénéfique aux personnes apathiques, car elle leur donne courage et énergie. Elle a des effets défatiguants, voire déstressants, elle dynamise, purifie, détend et apaise les tensions.

*L'hématite assainit le sang en facilitant son oxygénation, elle favorise la circulation des plaies et blessures, grâce à son pouvoir coagulant et désintoxiquant. Son action sur le métabolisme est primordiale. De plus, elle régule le flux des menstruations.

Esothérisme, histoire, légende : En raison de sa couleur rouge sang, les anciens pensaient que cette pierre portée en amulette préservait des blessures en combat, et Pline l'Ancien, au 1er siècle, la déclarait excellente contre les saignements et hémorragies.

En Amérique du Nord, les Indiens s'enduisaient le visage de poudre d'hématite rouge avant d'aller se battre, car ils pensaient qu'ainsi ils étaient invulnérables.

Au XVIe siècle, on utilisait encore l'hématite en tant que talisman pour gagner des procès ou encore pour acquérir la grâce. Elle était couramment employée comme remède contre les maladies des yeux, les venins et même les problèmes du foie. 

 

 :::::::::::::::::::::::::::

Renseignements tirés du magasine "Perles et créations" N°6