Le grenat
:::::::::::::::::::::::::::

Etymologie : Dérivé du latin malum granatum qui signifie grenade (du XIIème au XIXème siècle, le nom usuel du grenat était "vermeille")..

Couleur : Il existe des grenats de différentes couleurs : incolore-blanc-rose-vert clair-rouge jacinthe-rouge violet-rouge foncé-vert foncé à vert émeraude-brun-brun jaune-brun rouge-noir.

Utilisé seul, le mot "grenat" désigne le pyrope-almandin.

Les autres grenats de ce groupe de minéraux sont désignés soit par leur nom spécifique, soit par leur couleur, précédée du mot "grenat".

Le grenat a un éclat vitreux, gras, soyeux, et il va de translucide à non transparent.

Son clivage est très imparfait, et sa cassure est inégale, conchoïdale, esquilleuse.

Sa morphologie est en cristaux, agrégats grenus, compacts, petits galets, grains dans les alluvions. La plupart fondent facilement, et ne se dissolvent dans les acides qu'après fusion.

Ses gisements sont assez abondants. On les trouvent très souvent dans les schistes cristallins.

Par l'altération des roches, ils sont souvent présents dans les alluvions, où ils forment de riches concentrations.

Certains grenats ont une tutilité industrielle : abrasif, instrument de coupe, de polissage, de forage . . .

Les grenats sont bien sûr utilisés en bijouterie, polis ou parfois taillés en pierres fines.

Certaines de ces pierres ou de ces perles, si elles sont de belle qualité, sont plus couteuses que la plupart des pierres fines.

Le grenat démantoïde (vert) : lorsqu'il est considéré comme parfaitement gemme, il est souvent de petite taille, et son prix est assez élevé. 

 

Le grenat almandin était connu depuis l'Antiquité, mais confondu avec d'autres gemmes de couleur rouge, sous le nom de carbunculus, "petit charbon".

A l'époque de Pline l'Ancien existait un centre de taille et de commerce pour ces pierres, en Asie Mineure, dans la ville d'Alabandes (à environ cinquante kilomètre à l'est de Milet et d'Ephèse).

Ces gemmes furent alors appelées carbunculus alabandicus, qui devint almandin. Plus tard, le royaume de pegu (Myanmar), exporta le grenat des Indes. Louis XIV installa par la suite une factorerie dans le port de Syriam, qui devint alors aussi centre de taille et de commerce, d'où le nom de grenat syrien ou grenat de Syrie.

L'almandin utilidé en joaillerie provient essentiellement des alluvions de Sri Lanka, ainsi que des micaschistes de Jaïpur, de l'Etat d'orissa en inde. On en trouve également au Vietnam, en Ajghanistan, au Brésil, à Madagascar et en Zambie.

En dehors de la bijouterie et joaillerie, on utilisa énormément l'almandin en ornementation. Au louvre, dans la gallerie d'Apollon, ainsi qu'au Muséum National d'histoire naturelle, se trouvent des pièces admirables, entre autres des paires de salières, dites Louis XIV, qui furent façonnées au XVIIème siècle en grenat almandin.

Au cabinet des Médailles, on peut admirer la coupe de Chosroès, travil sassanide du VIème siècle, qui comporte des disques lamellaires gravés, en grenat almandin, cristal de roche et verre vert.

Autrefois, on taillait ces gemmes en cabochons, et, lorsqu'elles étaient trop sombres, on les éclaircissait en creusant le cabochon à la base, afin de diminuer son épaisseur, et donc en raccourcissant le trajet de la lumière dans la gemme.

On pratique encore de la sorte de nos jours.

La taille à "facette" concerne plutôt les pierres d'un rouge vif. Les pierres de forme irrégulière ou de moindre qualité sont simplement polies, en boules baroqies, qui seront percées pour pouvoir être enfilées, ou collées sur de la bijouterie en argent.

Les confections de bijoux en grenat pyrope ou almandin, provenant du canigou, est une des spécialités de Perpignan. On peut admirer, à la Smithsonian Institution, à Washington, un grenat almandin étoilé de 174 carats.

*Le grenat démantoïde, (nom venant du flamand demand, "diamant", en raison de son éclat adamantin et des feux de cette gemme), de couleur vert émeraude, parfois vert sombre à vert vif, est très apprécié pour son éclat. Sa faible résistance aux rayures est à la limite de ce qui est acceptable pour être une pierre sertie. Le grenat démantoïde n'existe en général qu'en très petits cristaux, et donc les pierres facettées sont toujours de petites dimensions. Il fut souvent utilisé comme pierre d'entourage, en bagues ou broches, principalement au XIXème siècle. On peut toutefois admirer à la Smithsinian Institution une pièce exceptionnelle de 10,40 carats.

*Le grenat pyrope (nom venant du grec puropos : "pur" = feu et "ops", "opos" = aspect) était lui aussi connu depuis l'Antiquité (confondu lui aussi avec d'autres pierres de couleur rouge), sous le nom de carbunculus, "petit charbon". Il est la plupart du temps d'un magnifique rouge feu. Il peut, exceptionnellement, losqu'il est parfaitement pur, être tout à fait blanc. Le grenat pyrope associé à d'autres gemmes telles que : péridot, diopside et phlogopite, est un indicateur pour les prospecteurs de diamants, car il est un des minétaux typiques des kimberlites.

Le grenat pyrope fut exploité longtemps en bohème, près de Trebenice, où on le trouvait prencipalement en alluvions. Cette région développa une industrie lapidaire et un artisanat de joaillerie renommé, qui disparurent au début du XXème siècle. On retrouve maintenant cette activité concentrée à Idar-Oberstein (Palatinat). Cette gemme est parfois utilisée en cristaux bruts, simplement percés pour fabriquer des colliers, ou des chapelets et autres objets de piété.

Au Kunsthistorisches Museum de Vienne est exposé un magnifique collier, présentant en son centre un grenat pyrope de la taille d'un œuf de poule 'plus gros spécimen au monde), provenant de Bohème. On dit que l'empereur Dodolphe II de Habsbourg l'aurait payé 45.000 thalers (environ 30.750 euros). A Dresde, au Grünes Gevölbe, on peut admirer, sur la toison d'Or de l'Electeur de Saxe, un grenat pyrope de 468 carats.

*Le grenat spessartite (dont le nom provient du lieu où on trouva les premiers spécimens décrits, le "Spessart", massif de Bavière), est de couleur rouge à orangé.

Le gisement le plus important se situe en Australie, dans les skarns de Broken Hill, où les cristaux d'un très beau rouge sombre, atteignent parfois jusqu'à 5 cm de diamètre. Youtefois son gisement le plus typique est celui des pegmatites du Brésil, de Madagascar, de Virginie, de Chine et de namibie. Cette gemme se rencontre également dans les graviers gemmifères de Sri Lanka, et était aussi déjà connue dans l'Antiquité, comme les autres grenats de couleur rouge, sous le nom de carbunculus.

Grenat made in Manhattan . . .Lors de la construction de la 179e rue, à Manhattan (sité de New York), on découvrit en creusant les fondations quelques grenats spessartites qui furent taillés par la suite.

Le plus important cristal rouge poli du monde serait une gemme de grenat spessartite aux faces simplement polies, pesant 708 carats, et appartenant à H.L Saunders, d'Austin au texas. A la Smithsonian Institution de Washington sont exposées une spessartite roudge du Brésil, de 109 carats, ainsi qu'une spessartite orange, de Virginie, de 40,10 carats. 

 

Si vous y croyez

En astrologie : *Grenat alamndin (rouge à brun, parfois violacé) : Scorpion, Bélier, Taureau

*Grenat démantoïde (vert poivre à vert émeraude) : Vierge, Balance

*Grenat pyrope (rouge sang à rouge brun) : Bélier, Scorpion, Taureau

*Grenat spessartite (orange, vermillon, brun orangé) : Vierge, Cancer, Verseau, poissons 

 

Pour votre bien-être : En général, le grenat renforce le coeur, protège contre la dépression, donne imagination et clairvoyance.

D'autres propriétés sont spécifiques à certaines variétés :

*Grenat almandin : très utile aux gens calmes, posés, mais déconseillé aus personnes hypertendues, colériques, jalouses ou ambitieuses.

-Il procure énergie, force, courage et persévérance.

-Il aide à combattre les infections microbiennes, la neurasthénie et les dépressions.

-il contribue à régulier les troubles cardiaques, la circulation du sang et la tension artérielle, et est une excellente  pierre contre l'insuffisance veineuse.

-Associé à une pierre bleue, il devient pierre d'ouverture d'esprit, et appoete aux êtres trop matérialistes ou trop primaires une certaine élévation spirituelle.

*Grenat pyrope : il aide à réguler les selles (diarrhée, constipation). La plupart de ses propriétés sont très proches du grenat almandin, il est toutefois plus puissant.

-Il contribue à la régulation di coeur, à la purification du sang.

-il donne force, détermination, sens des réalités et courage.

*Grenat spessartite : C'est une pierre de l'apétit retrouvé, dans tous les sens du terme (également l'appétit sexuel) et elle donne de bons résultats dans les traitements contre l'anorexie. Elle aide les femmes traumatidées, désabusées ou simplement éduquées de façon trop rigide ou trop prude, car elle permet d'évacuer toute notion de culpabilité ou encore de péché. 

Esothérisme : Grenat almandin : Au Moyen Âge européen, il représentait le combat parfois titanesque mené par chacun pour lutter contre ses instincts primaires, et les forces régressives qui sont en soi, pour mieux s'élever en spiritualité.

Il symbolise les forces de la terre, l'héroïsme, la démesure, le gigantisme.

Grenat pyrope : Symbolise le sang, fluide de la vie.

Grebat spessartite : Pour les celtes, il était l'abondance qui rassasie, la nourriture de l'esprit et du corps, la résurrection.

Il symbolise le chaudron aux cuisines magiques.

:::::::::::::::::::::::::::


Renseignements tirés du magasine "Perles et créations" N°2